Révision commentée n° 1

Révision commentée n° 1

Le premier article de notre toute nouvelle série de révisions commentées analyse la traduction et la révision d’un paragraphe tiré de la note explicative d’un projet de loi. Il sera question du balisage des termes, de la primauté du sens sur la structure syntaxique et du besoin de ne pas éloigner l’adjectif de son complément! Suivez-nous! 

AnglaisThis Bill amends The Emergency Medical Response and Stretcher Transportation Act to require that financial assistance for non-medical escorts be available under the Northern Patient Transportation Program.
TraductionLe présent projet de loi modifie la Loi sur les interventions médicales d’urgence et le transport pour personnes sur civière afin de faire en sorte qu’une aide financière soit disponible dans le cadre du Programme de transport des malades du Nord aux accompagnateurs des personnes transportées.
RévisionLe présent projet de loi modifie la Loi sur les interventions médicales d’urgence et le transport pour personnes sur civière afin de faire en sorte que le Programme de transport des malades du Nord prévoie une aide financière pour ceux qui accompagnent les personnes transportées.
Source : https://web2.gov.mb.ca/bills/41-4/pdf/b235.pdf

Baliser les termes inconnus du lecteur

L’usage des majuscules en anglais présente certains avantages : en l’occurrence, le terme Northern Patient Transportation Program s’en trouve ici parfaitement balisé. Comme le français n’a pas accès à cette stratégie, il nous faut en prendre conscience et chercher à délimiter le terme d’une autre façon. La traduction a recours à une litanie de prépositions qui perd le lecteur et qui ne permet pas de savoir où se termine le nom du programme à moins de reprendre la lecture du paragraphe, et même là.

Puisque ce type de terme ne se compose habituellement que de noms, d’adjectifs et de prépositions, l’usage d’un verbe permet bien souvent de placer une balise claire et de poursuivre la phrase sans embûche. De plus, positionner le terme en début de phrase ou s’en servir comme sujet permet qu’on y fasse référence au moyen d’un pronom ou d’une forme écourtée, ce qui viendra alléger le reste de la phrase, au besoin.

Notez également que placer le terme en fin de phrase peu parfois suffire à le baliser, pour autant que rien ne vienne introduire un doute. Dans le cas qui nous occupe, la révision a préféré se servir du nom du programme pour ensuite pouvoir introduire « personnes transportées » sans trop de lourdeur. D’autres solutions valables existent sans doute.

Le sens l’emporte sur la structure syntaxique

Grâce à la structure syntaxique qu’emploie l’anglais, le terme non-medical escorts s’intègre très bien dans la phrase et on en comprend tout de suite le sens. Toutefois, dans la traduction, « accompagnateurs des personnes transportées » n’est pas particulièrement clair ni idiomatique. Les traducteurs ont souvent le réflexe de chercher à traduire un nom par un nom, mais encore faut-il que ça demeure intelligible. Ne faites pas de compromis sur ce point : à moins qu’un nom vous soit déjà imposé — et encore faudra-t-il bien l’intégrer à la phrase —, ne rendez une expression nominale par une autre que si vous avez bien trouvé et que l’expression s’entende bien dans son contexte. Sinon, étoffez plutôt au moyen d’un verbe. Le sens importe plus que la structure syntaxique du texte source. Ici, la révision a opté pour « ceux qui accompagnent les personnes transportées »; comme on vient de parler de « transport des malades », on comprend tout de suite qui est qui et le tour est joué.

AnglaisThis Bill amends The Emergency Medical Response and Stretcher Transportation Act to require that financial assistance for non-medical escorts be available under the Northern Patient Transportation Program.
TraductionLe présent projet de loi modifie la Loi sur les interventions médicales d’urgence et le transport pour personnes sur civière afin de faire en sorte qu’une aide financière soit disponible dans le cadre du Programme de transport des malades du Nord aux accompagnateurs des personnes transportées.
RévisionLe présent projet de loi modifie la Loi sur les interventions médicales d’urgence et le transport pour personnes sur civière afin de faire en sorte que le Programme de transport des malades du Nord prévoie une aide financière pour ceux qui accompagnent les personnes transportées.

Éviter de séparer un adjectif de sa préposition

Les adjectifs dont le complément est introduit par une préposition ne devraient pas être éloignés de cette dernière au point où le lien entre les deux se perd. Quand la traduction nous annonce « qu’une aide financière soit disponible dans le cadre du Programme de transport des malades du Nord aux accompagnateurs », le lien entre « aux accompagnateurs » et « disponible » — qu’on comprend d’abord dans le contexte de « disponible dans le cadre » — est à peu près imperceptible à moins de reprendre la lecture depuis le début. Votre lecteur mérite mieux! Séparer un adjectif de sa préposition n’est pas interdit, mais l’exercice est généralement périlleux et il vous faut vous assurer que le lien demeure évident au premier abord.

Le mot « disponible » n’est d’ailleurs pas du tout essentiel ici pour rendre available et la révision a choisi d’avoir recours à « prévoie », et pourquoi pas. Notez également que l’emploi d’une courte incise entre l’adjectif et sa préposition peut parfois permettre d’indiquer au lecteur qu’il doit garder l’adjectif en tête et qu’il en aura besoin pour comprendre ce qui l’attend de l’autre côté de l’incise, mais là encore, procédez à vos risques et périls.

2 réflexions au sujet de « Révision commentée n° 1 »

  1. Cet « amour » de certains traducteurs pour les locutions prépositives et autres charnières alambiquées…. « afin de faire en sorte que’!
    > Le présent projet de loi modifie la Loi sur les interventions médicales d’urgence et le transport pour personnes sur civière de sorte que le Programme de transport des malades du Nord prévoie une aide financière pour ceux qui accompagnent les personnes transportées.
    > Le présent projet de loi modifie la Loi sur les interventions médicales d’urgence et le transport pour personnes sur civière afin que le Programme de transport des malades du Nord prévoie une aide financière pour ceux qui accompagnent les personnes transportées.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s